Après application de la peinture liquide ou poudre ou produit de gelcoat, le tunnel est obligatoire pour la bonne tenue de produit.

tunnel-de-cuisson-mci71Tunnel de séchage liquide.
Malgré l’évaporation et l’extraction des solvants dans la cabine de peinture, le séchage permet d’accélérer l’accrochage de pigments. Il fonctionne en convection forcée (recyclage de l’air à l’intérieur du tunnel) avec obligatoirement une extraction d’air vicié évitant tout concentration importante de solvant résiduel.

Tunnel de cuisson.
Pour la cuisson des poudres, le principe est le même, mais avec une température intérieure du tunnel de séchage liquide (de 160° à 220°c selon de type de poudre appliquée).

Le principe de convection forcée et de faire circuler de l’air chaud sur la surfaces des pièces par l’intermédiaire de brasseur et d’un brûleur gaz (ou résistances électriques).

Deux options :

  • Tunnel box : pour avoir un volume fixe, enfourner les pièces à l’intérieur et démarrer un cycle de cuisson.
  • Tunnel en ligne : dans le cas d’un système de chaîne de poudrage avec convoyeur aérien motorisé en continu ne permettant pas de maintenir les pièces fixes dans l’enceinte.

Le choix du tunnel tient compte de plusieurs paramètres tels que :

  • Le type de matériaux.
  • Les dimensions des subjectiles et le mode d’accrochage des éléments.
  • La cadence de production.
  • Les températures d’utilisation.
  • Les fiches techniques des fournisseurs de peinture liquide et poudre, leurs exigences.

Votre cabine prémontée en nos ateliers.
Notre avantage : pas de pont thermique car notre construction est basée sur une isolation de laine de roche en couches croisées de 60 mm, double peau, plus un ensemble extérieur de panneau de 40 mm de laine de roche coïncidant ainsi à une épaisseur totale de 160 mm.